Forum consacré à la météorologie, à la climatologie et à la photographie

Bienvenue sur les forums de Climate Data et bonne visite ! N'hésitez pas à visiter le site http://climatedata.e-monsite.com/    

    Est-ce du au Méthane ?

    Partagez
    avatar
    PassionMétéo
    Microrafale
    Microrafale

    Saison : Néant
    Sexe : Masculin Messages : 3176
    Date d'inscription : 10/01/2013
    Age : 23
    Matériel : Nostalgie et Désarroi
    LocalisationForbach
    Humeur Humeur : En attente d'un miracle.

    Est-ce du au Méthane ?

    Message  PassionMétéo le Sam 5 Oct - 14:24

    L'argument sceptique :

    C'est le méthane
    "Un rapport des Nations Unies a identifié les troupeaux en croissance rapide dans le monde du bétail comme la plus grande menace pour le climat, les forêts et la faune ....
    ... L'élevage est responsable de 18 pour cent des émissions de gaz qui causent le réchauffement de la planète, plus de voitures, avions et toutes les autres formes de transport réunis.
    (...) . Leur pets et fumier émettent plus d'un tiers des émissions d'un autre, le méthane, qui réchauffe le monde 20 fois plus rapide que le dioxyde de carbone. "(Geoffrey Lean)
    Alors que le méthane est un gaz à effet de serre plus puissant que le CO2, il ya 200 fois plus de CO2 dans l'atmosphère. Par exemple - les niveaux de CO2 sont 380 ppm (parties par million) alors que les niveaux de méthane sont 1.75ppm. Ainsi la quantité de méthane contribue au réchauffement est calculé et il contribue à 28% du réchauffement du CO2. Voici un graphique des différents forçages qui influent sur le climat (méthane CH4 est, juste au dessus de CO2).



    Cela ne veut pas dire que le méthane peut être ignoré - la réduction des niveaux de méthane est certainement un objectif à poursuivre. Les bonnes nouvelles sont depuis le début des années 1990, la tendance à l'augmentation du méthane a ralenti et même stabilisée au cours des dernières années (Dlugokencky 2003).



    http://www.skepticalscience.com/methane-and-global-warming.htm
    avatar
    PassionMétéo
    Microrafale
    Microrafale

    Saison : Néant
    Sexe : Masculin Messages : 3176
    Date d'inscription : 10/01/2013
    Age : 23
    Matériel : Nostalgie et Désarroi
    LocalisationForbach
    Humeur Humeur : En attente d'un miracle.

    Re: Est-ce du au Méthane ?

    Message  PassionMétéo le Lun 7 Oct - 11:39

    Pour mettre à jour cet article, le méthane continue finalement d'augmenter ( à l'époque on avait une petite stagnation vers 2003/2004 ).

    avatar
    PassionMétéo
    Microrafale
    Microrafale

    Saison : Néant
    Sexe : Masculin Messages : 3176
    Date d'inscription : 10/01/2013
    Age : 23
    Matériel : Nostalgie et Désarroi
    LocalisationForbach
    Humeur Humeur : En attente d'un miracle.

    Re: Est-ce du au Méthane ?

    Message  PassionMétéo le Jeu 13 Fév - 18:42

    Le méthane toujours en hausse sans que l'on ne sache vraiment pourquoi :



    http://www.skepticalscience.com/methane-mystery-carbon-brief.html

    Certainement des processus de relargage de méthane par la biomasse.

    Philippe69
    Cumulonimbus calvus
    Cumulonimbus calvus

    Messages : 623
    Date d'inscription : 09/01/2013

    Re: Est-ce du au Méthane ?

    Message  Philippe69 le Jeu 13 Fév - 19:23

    Fonte du permafrost. Question 
    avatar
    PassionMétéo
    Microrafale
    Microrafale

    Saison : Néant
    Sexe : Masculin Messages : 3176
    Date d'inscription : 10/01/2013
    Age : 23
    Matériel : Nostalgie et Désarroi
    LocalisationForbach
    Humeur Humeur : En attente d'un miracle.

    Re: Est-ce du au Méthane ?

    Message  PassionMétéo le Jeu 13 Fév - 19:30

    Philippe69 a écrit:Fonte du permafrost. Question 

    Selon ce qu'ils disent sur Sks, ce ne serait pas cohérent avec les mesures là bas. Donc il doit certainement venir d'ailleurs.

    Philippe69
    Cumulonimbus calvus
    Cumulonimbus calvus

    Messages : 623
    Date d'inscription : 09/01/2013

    Re: Est-ce du au Méthane ?

    Message  Philippe69 le Jeu 13 Fév - 19:35

    J'ai pas lu l'article. Embarassed 
    avatar
    pluviodacqs
    Cirrocumulus
    Cirrocumulus

    Saison : toutes
    Sexe : Masculin Messages : 132
    Date d'inscription : 22/01/2014
    Age : 71
    Matériel : pluviomètre SPIEA, VP2 ventilée
    LocalisationBENESSE les DAX
    Humeur Humeur : aussi changeante que le temps

    hydrate de méthane,

    Message  pluviodacqs le Jeu 13 Fév - 20:50

    Bonsoir,

    D'après ce que j'ai pu lire, les hydrates de méthane sont présentes et stables dans certaines conditions physico-chimiques et pas uniquement dans le pergelisol, ce dont je me souvenais c'est que les réserves mondiales étaient énormes (il y a une bonne dizaine d'année) en allant glaner quelques informations plus récentes sur le sujet en particulier ce que rapporte Michel Alberganti, ces réserves étaient très largement sous-estimées, la profondeur du pergelisol étant plus importante qu'estimée autrefois.
    Ce sujet sera abordé cet année à LIMA.
    Tout les articles que j'ai consulté sont unanimes et concordants la concentration de méthane augmente de plus en plus fortement et les surfaces de pergelisol en constante diminution, la cause, l'effet?  Ce qui est sur c'est que le phénomène est un indicateur pertinent du réchauffement climatique.
    Après on peut faire tous les calculs possibles, soutenir toutes sortes de thèses, chercher qui a précédé l'oeuf ou la poule, ça ne rassurera personne, les surface de forêts ivres
    les glissements de terrains les éboulements sont de plus fréquents dans les régions arctiques et sub-arctiques, ces phénomènes inquiètent.

    Quant à l'impact de la digestion des ruminants, ça ne vaut pas un pet de lapin à l'aune des 1700 milliards de tonnes de méthane gelées sur la planète, ce n'est que l'avis d'un
    non spécialiste peu documenté, mais je préfère être à côté d'une vache que d'une fontaine de gaz méthane en plein océan Arctique, il y a des intuitions qui ne trompent pas.


    _____________________________________________

    les 12 derniers mois glissants à DAX Seyresse: juin 2013 mai 2014

    Tmm 15°1 (+0,81), Extrèmes: -3,9° le 28/11/13  38°3 le 1/08/2013
    Nbre jour de gelées, 17    Tx > à 30° 33   à 25° 99
    Précipitations: 1321,7 mm (+14,8%)  Ensoleillement: 1966h (+4,5%)
    avatar
    PassionMétéo
    Microrafale
    Microrafale

    Saison : Néant
    Sexe : Masculin Messages : 3176
    Date d'inscription : 10/01/2013
    Age : 23
    Matériel : Nostalgie et Désarroi
    LocalisationForbach
    Humeur Humeur : En attente d'un miracle.

    Re: Est-ce du au Méthane ?

    Message  PassionMétéo le Jeu 13 Fév - 20:55

    Oui c'est exact Wink Par contre un relargage catastrophique du méthane comme cela s'est déjà produit dans le passé géologique de la terre est très improbable ( encore heureux pour nous ^^ ).

    Pour le coup le relargage de méthane en arctique n'indique pas de tendance claire depuis le début du siècle. Par contre la piste de la biomasse ( pas que les pets de vaches, mais aussi la décomposition accéléré de certains végétaux etc.. ) pourrait être une bonne piste.
    avatar
    pluviodacqs
    Cirrocumulus
    Cirrocumulus

    Saison : toutes
    Sexe : Masculin Messages : 132
    Date d'inscription : 22/01/2014
    Age : 71
    Matériel : pluviomètre SPIEA, VP2 ventilée
    LocalisationBENESSE les DAX
    Humeur Humeur : aussi changeante que le temps

    relargage

    Message  pluviodacqs le Ven 14 Fév - 21:41

    Bonsoir,Very Happy 

    D'après nombres d'études, le relargage serait amorcé depuis longtemps, si j'ai bien compris il y aurait même une compétition pour savoir si ce sont les relargages provenant des fonds marins ou ceux provenant des zones terrestre à pergélisol qui formeraient la plus grande menace.
    Par ailleurs les relargages marins se produisent dans des zones bien loin des pôles puisque c'est la rupture de l'équilibre pression température qui est rompu, les hydrates de méthane fondent à 400 m de profondeur dans la zone subarctique et à plus de 1000 m dans une zone plus tempérée etc...
    Certains même, pose l'hypothèse que des éruptions de méthane provenant du plancher sous-marin seraient à l'origine de naufrages inexpliquées dans le triangle des Bermudes.
    Ce n'est pas une galéjade, si tu mets une grande quantité de bulle dans de l'eau, sa densité diminue, les navires arrivant dans la zone éruptive s'enfonce donc très rapidement
    dans de l'eau gazeuse en quelque dizaines de secondes provoquant un naufrage "inexpliqué", j'ai vu une expérience en vase clos à la télévision, la vitesse d'engloutissement est impressionnante.
    Je ne suis donc pas du tout rassuré, je me demande même comment on peut affirmer que les relargages sont stables depuis un siècle alors qu'on vient de découvrir que les biomasses à l'origine des hydrates de méthane sont beaucoup plus importantes qu'estimées.

    J'ai peur du méthane, comment y échapper affraid


    _____________________________________________

    les 12 derniers mois glissants à DAX Seyresse: juin 2013 mai 2014

    Tmm 15°1 (+0,81), Extrèmes: -3,9° le 28/11/13  38°3 le 1/08/2013
    Nbre jour de gelées, 17    Tx > à 30° 33   à 25° 99
    Précipitations: 1321,7 mm (+14,8%)  Ensoleillement: 1966h (+4,5%)
    avatar
    PassionMétéo
    Microrafale
    Microrafale

    Saison : Néant
    Sexe : Masculin Messages : 3176
    Date d'inscription : 10/01/2013
    Age : 23
    Matériel : Nostalgie et Désarroi
    LocalisationForbach
    Humeur Humeur : En attente d'un miracle.

    Re: Est-ce du au Méthane ?

    Message  PassionMétéo le Sam 15 Fév - 10:32

    Oui le relargage se fait depuis un moment, mais pour l'instant les études sur la possibilité d'un relargage catastrophique de méthane concluent que c'est peu probable avant 2100. Maintenant wait and see si je puis dire Laughing

    avatar
    klem
    Multicellulaire
    Multicellulaire

    Sexe : Masculin Messages : 1239
    Date d'inscription : 07/01/2013
    Age : 40
    LocalisationAiffres (79)

    Re: Est-ce du au Méthane ?

    Message  klem le Sam 15 Fév - 18:43

    Higurashi a écrit:Oui le relargage se fait depuis un moment, mais pour l'instant les études sur la possibilité d'un relargage catastrophique de méthane concluent que c'est peu probable avant 2100. Maintenant wait and see si je puis dire Laughing



    Wait and see jusqu'en 2100 ???  affraid affraid 

    Espérons qu'ils installent internet d'ici-là tout là haut ! peut-être que toi (en revanche) tu pourras nous faire un petit compte-rendu sur la question mon cher Passion  Razz 

     lol!
    avatar
    PassionMétéo
    Microrafale
    Microrafale

    Saison : Néant
    Sexe : Masculin Messages : 3176
    Date d'inscription : 10/01/2013
    Age : 23
    Matériel : Nostalgie et Désarroi
    LocalisationForbach
    Humeur Humeur : En attente d'un miracle.

    Re: Est-ce du au Méthane ?

    Message  PassionMétéo le Sam 15 Fév - 18:52

    lol! lol! lol! 

    Ca me ferait 105 ans quand même ...  What a Face 
    avatar
    PassionMétéo
    Microrafale
    Microrafale

    Saison : Néant
    Sexe : Masculin Messages : 3176
    Date d'inscription : 10/01/2013
    Age : 23
    Matériel : Nostalgie et Désarroi
    LocalisationForbach
    Humeur Humeur : En attente d'un miracle.

    Re: Est-ce du au Méthane ?

    Message  PassionMétéo le Dim 16 Fév - 19:39

    Les plus grandes piscines de méthane dont les gens parlent sont dans les sédiments de l'océan , figées dans des hydrates, clathrates ou dépôts ( Archer , 2007) . Le montant total de méthane sous forme d'hydrates océaniques est mal connue , mais pourrait rivaliser avec le reste des combustibles fossiles combinés . La plupart de ceux ci sont peu rentables pour extraire le carburant , et la plupart du temps si profondément enfouis dans la colonne de sédiments qu'il faudrait des milliers d'années au réchauffement anthropique pour les atteindre. L'Arctique est spéciale dans le sens que la colonne d'eau est plus froide que la moyenne mondiale , et donc les hydrates peuvent être trouvés aussi haut que la profondeur de 200 mètres d'eau .

    Sur la terre , il ya beaucoup de méthane dans l'Arctique. Ceci est probablement du méthane produit par la décomposition de la matière organique lors de la décongélation. Le méthane ne pouvant geler en hydrate qu' à des profondeurs inférieures à quelques centaines de mètres dans le sol , et donc seulement à " pression lithostatique " plutôt que « hydrostatique » , ce qui signifie que l'hydrate devrait être scellé de l'atmosphère par une couche imperméable . Les grands réservoirs de gaz en Sibérie sont pensés pour être en partie gelé , mais les preuves de l'hydrate dans les sols du pergélisol est assez mince ( Dallimore et Collett , 1995).

    Est ce que le méthane qui s'échappe est du au réchauffement climatique ?


    Il y'a eu des observations de bulles émanant du fond de la mer dans l'Arctique ( Shakhova , 2010; Shakhova et al , 2005. ) au large de la Norvège ( Westbrook , 2009) . Le panache de bulles norvégien coïncide avec le bord de la zone de stabilité de l'hydrate , où un peu de réchauffement pourrait pousser les sédiments de surface de l'état stable à instable . Un modèle des hydrates ( Reagan , 2009) produit un panache de bulles similaire à ce qui a été observé , en réponse au taux observé de réchauffement de l'océan de l'eau au cours des 30 dernières années , mais avec ce taux de réchauffement extrapolée loin dans le temps au cours des 100 dernières années .



    Les lacs fournissent une voie d'évacuation pour le méthane en créant des «bulbes de dégel» dans le sol sous-jacent, les lacs apparaissant apparaissent et disparaissant dans l'Arctiqueau gré de la fonte du pergélisol.
    Jusqu'à présent, il n'a pas été présenté des preuves solides pour améliorer la détection des fluxs de méthane due au réchauffement anthropique encore. Pourtant, il est certainement crédible pour le siècle à venir, ce qui nous amène à la question suivante:

    Quel effet une libération de méthane aurait sur ​​le climat ?

    L'impact sur le climat de la libération de méthane dépend, si elle est libérée tout en une seule fois, plus rapidement que sa durée de vie dans l'atmosphère (une dizaine d'années) ou dans une libération prolongée qui dure plus longtemps que cela.



    Lorsque le méthane est libéré chroniquement , au fil des décennies , la concentration dans l'atmosphère va augmenter à une nouvelle valeur d'équilibre . Il n'augmentera pas indéfiniment , comme le CO2 , car l'effet du méthane se dégrade alors que le CO2 s'accumule essentiellement. Le méthane se dégrade en CO2. Dans la figure ci-dessous , les lignes en pointillés sont une simulation d'un rejet de CO2 des combustibles fossiles , et les lignes solides sont du même modèle mais avec un retour de méthane hydrate ajouté . Le forçage radiatif du méthane CH4 combine lui-même ne persiste que pendant le temps de la libération de méthane , plus le CO2 ajouté dans l'atmosphère , qui persiste tout au long de la simulation de 100.000 ans.



    La possibilité d' une libération catastrophique est bien sûr ce qui donne au méthane son pouvoir d'imagination ( des journalistes en particulier, il semble ) . Un glissement de terrain sous-marin pourrait libérer un Gigaton de carbone sous forme de méthane ( Archer , 2007) , mais l'effet radiatif de ce qui serait petit , à peu près égale en grandeur ( mais de signe opposé ) au forçage radiatif d'une éruption volcanique . Détectable peut-être , mais probablement pas la fin de l'humanité en tant qu'espèce.

    Qu'est ce qui pourrait arriver au méthane dans l'Arctique ?

    Les bulles de méthane provenant de la plate-forme de Sibérie font partie d'un système qui prend des siècles à réagir aux changements de température . Le méthane des lacs de l'Arctique est aussi potentiellement le cadre d'une nouvelle libération chronique de méthane dans l'atmosphère. Aucun d'eux ne pourrait libérer une quantité catastrophique de méthane ( de centaines de Gtons ) dans un court laps de temps (quelques années ou moins ) . Ce n'est pas une énorme bulle de méthane en attente d'éclater dès que son toit fond .

    Et jusqu'à présent, les sources de méthane provenant des hautes latitudes sont de petite taille , par rapport aux grands joueurs , qui sont des zones humides dans des climats plus chauds . Il est très difficile de savoir si les bulles sont une source de méthane tout nouveau causé par le réchauffement climatique , ou une réponse au réchauffement qui s'est passé au cours des 100 dernières années , ou si des panaches comme cela arrive tout le temps . En tout état de cause , il n'a pas beaucoup d'importance à moins qu'ils ne soient 10 ou 100 fois plus grande , parce que les sources de haute latitude sont faibles par rapport aux tropiques .

    http://www.realclimate.org/index.php/archives/2012/01/much-ado-about-methane/
    avatar
    pluviodacqs
    Cirrocumulus
    Cirrocumulus

    Saison : toutes
    Sexe : Masculin Messages : 132
    Date d'inscription : 22/01/2014
    Age : 71
    Matériel : pluviomètre SPIEA, VP2 ventilée
    LocalisationBENESSE les DAX
    Humeur Humeur : aussi changeante que le temps

    le méthane et encore le méthane,

    Message  pluviodacqs le Dim 16 Fév - 21:28

    Bonsoir,

    Je crois que tu as raison pour le méthane de l'arctique ce n'est pas la menace principale, il y en a bien d'autres ailleurs bien enfoui sous des centaines de mètres d'eau, de plus
    il y a sur terre un vilain animal, un hominidé dénommé sapiens sapiens, qui est avide d'énergie, cet énergivore tiraillé entre la montée des mers et son besoin inextinguible
    de transports et de constructions, lorgne maintenant sur une manne hydratée.

    Les réserves d'énergies fossiles bondissent d'année en année, plus on en prélève et plus il y en a! Un paradoxe qui ne fait que s'amplifier depuis les années 60.
    Nous ne pouvons pas nous cantonner à la libération sage et mesurée en milieu naturel, mais nous devons également tenir compte des ambitions et des peurs humaines.

    Je résume, les réserves d'hydrates de carbone sont d'après les dernières estimations au moins deux fois plus importantes que celles du charbon, gaz d'hydrocarbures et de pétrole réunis, la menace CO2 est donc multiplié par TROIS, mauvaise nouvelle, très mauvaise nouvelle, c'est un chèque en blanc pour l'exploitation des ressources fossiles (ce n'est pas prêt de s'épuiser, alors on peut y aller).

    N'oublies pas FUKUSHIMA, la peur du nucléaire a reporté les sources d'énergie vers le gaz, ce qui a fait monter le prix du gaz d'hydrocarbure, trop cher disent les japonais,
    allons voir dans notre fosse marine qui regorge de méthane ce qu'on peut faire, les méthodes d'extraction industrielles n'existent pas, qu'à cela ne tienne, il suffit de les inventer
    et dans 5 ans nous seront autonomes: je te le dis le ver est dans le fruit. (Richard NORTH, R.U.)

    En tout cas merci pour tes documents et explications climatologiques.


    _____________________________________________

    les 12 derniers mois glissants à DAX Seyresse: juin 2013 mai 2014

    Tmm 15°1 (+0,81), Extrèmes: -3,9° le 28/11/13  38°3 le 1/08/2013
    Nbre jour de gelées, 17    Tx > à 30° 33   à 25° 99
    Précipitations: 1321,7 mm (+14,8%)  Ensoleillement: 1966h (+4,5%)
    avatar
    PassionMétéo
    Microrafale
    Microrafale

    Saison : Néant
    Sexe : Masculin Messages : 3176
    Date d'inscription : 10/01/2013
    Age : 23
    Matériel : Nostalgie et Désarroi
    LocalisationForbach
    Humeur Humeur : En attente d'un miracle.

    Re: Est-ce du au Méthane ?

    Message  PassionMétéo le Dim 16 Fév - 21:46

    Oui le sapiens sapiens et l'énergie c'est une grande histoire, qui finira certainement mal  Neutral 

    Pour exploiter le méthane c'est effectivement une tentative qui n'a pas échapper aux énergivores. Les japonais dans les années 2000 par exemple, depuis on en a plus entendu parler. Il y'a un problème de rentabilité ( on dépense autant d’énergie pour aller extraire tout le bazar qu'il nous en rapporte ). Du coup ça ne sert à rien. Dieu veuille que personne ne trouve de moyen dans les prochaines années pour utiliser tout cela ^^'
    avatar
    pluviodacqs
    Cirrocumulus
    Cirrocumulus

    Saison : toutes
    Sexe : Masculin Messages : 132
    Date d'inscription : 22/01/2014
    Age : 71
    Matériel : pluviomètre SPIEA, VP2 ventilée
    LocalisationBENESSE les DAX
    Humeur Humeur : aussi changeante que le temps

    la phase d'extraction industrielle approche

    Message  pluviodacqs le Lun 17 Fév - 7:52

    FUKUSHIMA  c'est en 2011, donc bien après les années 2000, cet évènement a relancé les recherches pour l'extraction des hydrates de méthane;

    En 2013, la société Japan oil gas and metals corporation a procédé à une première extraction de quelques millions de M3 et prépare sous la pression de gouvernement
    japonais la phase commerciale de l'opération (extraction industrielle), l'objectif est de rendre le Japon autosuffisant en énergie d'ici à 5 ans, même si le planning dérape
    c'est quand même pour "demain".



    Par ailleurs les Etats Unis et l'Europe sont très attentifs aux progrès réalisé par les japonais



    Il s'agit donc d'une actualité "brûlante" si j'ose dire


    _____________________________________________

    les 12 derniers mois glissants à DAX Seyresse: juin 2013 mai 2014

    Tmm 15°1 (+0,81), Extrèmes: -3,9° le 28/11/13  38°3 le 1/08/2013
    Nbre jour de gelées, 17    Tx > à 30° 33   à 25° 99
    Précipitations: 1321,7 mm (+14,8%)  Ensoleillement: 1966h (+4,5%)
    avatar
    PassionMétéo
    Microrafale
    Microrafale

    Saison : Néant
    Sexe : Masculin Messages : 3176
    Date d'inscription : 10/01/2013
    Age : 23
    Matériel : Nostalgie et Désarroi
    LocalisationForbach
    Humeur Humeur : En attente d'un miracle.

    Re: Est-ce du au Méthane ?

    Message  PassionMétéo le Lun 17 Fév - 9:42

    Oui, mais ce que je voulais dire c'est qu'ils ne peuvent pas en faire une énergie principale. La rentabilité est basse et ne remplace très largement pas le charbon, le gaz et le pétrole. Tant que ça ne seras pas plus rentable, ils ne tireront pas des quantités considérables d'hydrates.

    avatar
    pluviodacqs
    Cirrocumulus
    Cirrocumulus

    Saison : toutes
    Sexe : Masculin Messages : 132
    Date d'inscription : 22/01/2014
    Age : 71
    Matériel : pluviomètre SPIEA, VP2 ventilée
    LocalisationBENESSE les DAX
    Humeur Humeur : aussi changeante que le temps

    le Japon s'approvisionne en GNL

    Message  pluviodacqs le Lun 17 Fév - 19:51

    Bla bla bla officiel actuel OK, mais....

    Il y a quelques années l'extraction du gaz de schiste n'était pas rentable et pourtant on a trouvé des techniques qui ont abaissé le coût d'extraction, dans le même temps le prix du pétrole a augmenté et finalement les Etats Unis procède bien à une extraction relativement massive, les progrès techniques réalisés vont peut être inciter d'autres pays à faire de même.

    Tu ne mesures pas bien la force des stratégies étatiques et la puissance des arguments financiers.

    Au plan des énergies fossiles, le Japon est un archipel isolé, perdu dans le Pacifique, actuellement il est contraint d'importer du Gaz Naturel Liquéfié (GNL) qui coûte 8 à 10 fois plus cher que le gaz acheminé par pipe-line sur le continent eurasiatique! et c'est le gaz qui a permis au Japon de ne pas sombrer économiquement après la catastrophe de FUKUSHIMA.

    Donc la faible rentabilité actuelle du gaz issu d'hydrate de méthane n'est pas un obstacle majeur pour le Japon; les ingénieurs et techniciens japonais sont parmi les meilleurs du monde, ils disposent de moyens financiers considérables, ils vont faire aboutir leurs projets, j'en suis convaincu.

    Le risque à terme, c'est que le gaz issu des hydrates de méthane pourrait être considéré comme un hydrocarbure ordinaire, même si l'impact sur le climat lié à des fuites incontrôlées risque d'être important.


    _____________________________________________

    les 12 derniers mois glissants à DAX Seyresse: juin 2013 mai 2014

    Tmm 15°1 (+0,81), Extrèmes: -3,9° le 28/11/13  38°3 le 1/08/2013
    Nbre jour de gelées, 17    Tx > à 30° 33   à 25° 99
    Précipitations: 1321,7 mm (+14,8%)  Ensoleillement: 1966h (+4,5%)
    avatar
    PassionMétéo
    Microrafale
    Microrafale

    Saison : Néant
    Sexe : Masculin Messages : 3176
    Date d'inscription : 10/01/2013
    Age : 23
    Matériel : Nostalgie et Désarroi
    LocalisationForbach
    Humeur Humeur : En attente d'un miracle.

    Re: Est-ce du au Méthane ?

    Message  PassionMétéo le Lun 17 Fév - 20:09

    Oui je n'ai pas dit le contraire mais ça reste localisé. D'ailleurs j'ai lu assez d'ouvrages à ce sujet pour savoir qu'ils ont tendance à parler des énergies non conventionnelles comme si c'était une réelle réussite alors qu'ils galèrent derrière la scène... Laughing Et tant mieux d'ailleurs ^^
    avatar
    pluviodacqs
    Cirrocumulus
    Cirrocumulus

    Saison : toutes
    Sexe : Masculin Messages : 132
    Date d'inscription : 22/01/2014
    Age : 71
    Matériel : pluviomètre SPIEA, VP2 ventilée
    LocalisationBENESSE les DAX
    Humeur Humeur : aussi changeante que le temps

    Re: Est-ce du au Méthane ?

    Message  pluviodacqs le Lun 17 Fév - 20:36

    Je ne vais pas continuer a essayer de miner ton inoxydable optimisme Very Happy , mais le méthane je ne peux pas et je ne veux pas le sentir affraid

    à bientôt


    _____________________________________________

    les 12 derniers mois glissants à DAX Seyresse: juin 2013 mai 2014

    Tmm 15°1 (+0,81), Extrèmes: -3,9° le 28/11/13  38°3 le 1/08/2013
    Nbre jour de gelées, 17    Tx > à 30° 33   à 25° 99
    Précipitations: 1321,7 mm (+14,8%)  Ensoleillement: 1966h (+4,5%)
    avatar
    PassionMétéo
    Microrafale
    Microrafale

    Saison : Néant
    Sexe : Masculin Messages : 3176
    Date d'inscription : 10/01/2013
    Age : 23
    Matériel : Nostalgie et Désarroi
    LocalisationForbach
    Humeur Humeur : En attente d'un miracle.

    Re: Est-ce du au Méthane ?

    Message  PassionMétéo le Lun 17 Fév - 20:40

    pluviodacqs a écrit:mais le méthane je ne peux pas et je ne veux pas le sentir affraid
    à bientôt

    N'achète jamais de vache alors Razz
    avatar
    pluviodacqs
    Cirrocumulus
    Cirrocumulus

    Saison : toutes
    Sexe : Masculin Messages : 132
    Date d'inscription : 22/01/2014
    Age : 71
    Matériel : pluviomètre SPIEA, VP2 ventilée
    LocalisationBENESSE les DAX
    Humeur Humeur : aussi changeante que le temps

    Re: Est-ce du au Méthane ?

    Message  pluviodacqs le Lun 17 Fév - 20:49

    J'en ai acheter une, mais c'était une vache qui rit  Razz Razz Razz 


    _____________________________________________

    les 12 derniers mois glissants à DAX Seyresse: juin 2013 mai 2014

    Tmm 15°1 (+0,81), Extrèmes: -3,9° le 28/11/13  38°3 le 1/08/2013
    Nbre jour de gelées, 17    Tx > à 30° 33   à 25° 99
    Précipitations: 1321,7 mm (+14,8%)  Ensoleillement: 1966h (+4,5%)
    avatar
    PassionMétéo
    Microrafale
    Microrafale

    Saison : Néant
    Sexe : Masculin Messages : 3176
    Date d'inscription : 10/01/2013
    Age : 23
    Matériel : Nostalgie et Désarroi
    LocalisationForbach
    Humeur Humeur : En attente d'un miracle.

    Re: Est-ce du au Méthane ?

    Message  PassionMétéo le Lun 17 Fév - 20:56

    pluviodacqs a écrit:J'en ai acheter une, mais c'était une vache qui rit  Razz Razz Razz 

     lol! lol! 


    Philippe69
    Cumulonimbus calvus
    Cumulonimbus calvus

    Messages : 623
    Date d'inscription : 09/01/2013

    Re: Est-ce du au Méthane ?

    Message  Philippe69 le Mar 18 Fév - 18:28

    pluviodacqs a écrit:J'en ai acheter une, mais c'était une vache qui rit  Razz Razz Razz 

     Laughing Laughing Laughing 

    Contenu sponsorisé

    Re: Est-ce du au Méthane ?

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 22 Sep - 21:27