Forum consacré à la météorologie, à la climatologie et à la photographie

Bienvenue sur les forums de Climate Data et bonne visite ! N'hésitez pas à visiter le site http://climatedata.e-monsite.com/    

    Les humains sont ils trop insignifiants pour affecter le climat global ?

    Partagez
    avatar
    PassionMétéo
    Microrafale
    Microrafale

    Saison : Néant
    Sexe : Masculin Messages : 3176
    Date d'inscription : 10/01/2013
    Age : 22
    Matériel : Nostalgie et Désarroi
    LocalisationForbach
    Humeur Humeur : En attente d'un miracle.

    Les humains sont ils trop insignifiants pour affecter le climat global ?

    Message  PassionMétéo le Sam 5 Oct - 11:04

    L'argument sceptique :

    Les humains sont trop insignifiante pour affecter le climat global.
    Pour suggérer que l'humanité est capable d'avoir un impact et gêner les forces d'une telle ampleur est le reflet d'une arrogance égocentrique qui est abrutissant. L'humanité est un sous-ensemble de la nature. La nature n'est pas un sous-ensemble de l'humanité. Nous avons parcouru la boucle est bouclée. Nous sommes de retour dans l'état d'esprit qui a prévalu lorsque les dirigeants de la société dicte ce que les gens dans les jours Copernic peuvent ou ne peuvent pas penser. La Terre est une fois de plus "à plat". (source: Université de Financial Sense)
    Les êtres humains sont de petite taille mais puissant, et les émissions de CO2 humaines causent le réchauffement climatique.

    Lorsque nous vivons des événements météorologiques comme les ouragans et les inondations , il est très facile pour nous de se sentir insignifiant et impuissant face à ces forces naturelles massives. Comment les humains peuvent influencer cela ? Eh bien, oui , nous le pouvons. Bien sûr, nous ne pouvons pas influencer un phénomène météorologique unique , mais nous pouvons et avoir une influence à long terme sur le climat qui les provoque.
    Depuis la révolution industrielle , avec des fournitures sans cesse croissants des combustibles fossiles , les activités d'une population mondiale en expansion spectaculaire ont apporté des modifications importantes à la composition de notre atmosphère .

    Dans certains cas, l'origine humaine de ce changement est directe et sans ambiguïté. L'effet nocif de la libération de l'homme des CFC sur la couche d'ozone est bien documentée et pas contestée. Sur le sol , le drainage des marais et la déforestation peut produire une diminution significative de la vapeur d'eau dans l'atmosphère sous le vent , tandis que l' introduction de l'irrigation pour l'agriculture a l'effet inverse . Au fil du temps , ces deux activités humaines peuvent modifier les schémas de précipitations , faisant des déserts es espaces verts et des espaces verts dans les déserts.

    Dans d'autres cas, les causes humaines du changement climatique sont plus complexes. Les émissions provenant de la production de ciment , la pollution et la libération de particules pour former du smog dans l'atmosphère, affectent le climat .

    Sans doute la plus importante de toutes les causes humaines du changement climatique est l'augmentation spectaculaire de CO2. Après être resté relativement stable au cours des 650.000 dernières années ou plus, en seulement deux cents dernières années, la concentration de CO2 dans l'atmosphère a brusquement grimpé de 280 à plus de 380 parties par million. Et il est toujours à la hausse. Cette augmentation spectaculaire de 30% a eu lieu en même temps que les humains ont fait de la combustion de combustibles fossiles à un rythme de plus en plus fort.

    Bien sûr, il ya aussi des sources naturelles de CO2 dans l'atmosphère, tels que la végétation, mais heureusement, il existe des différences que les scientifiques peuvent mesurer entre les émissions de CO2 provenant de combustibles fossiles et le CO2 provenant de plantes. Les évolutions des concentrations des deux types montrent que les émissions de CO2 supplémentaires ne peuvent que être le résultat de l'activité humaine.



    Bien sûr, comme le CO2 est le plus commun des gaz à effet de serre, la concentration supplémentaire est ce qui provoque le plus de la montée en température. Cela se traduit par un changement des conditions météorologiques et des courants océaniques, la fonte des formations de glace mondiaux, et une augmentation des événements météorologiques extrêmes.

    Donc, oui, bien que nous soyons assez impuissant quand il s'agit de contrôler le temps, les humains sont certainement capables de changer le climat de la planète.

    Le CO2 atmosphérique est en hausse de 15 gigatonnes par an

    Les premières mesures sur les site continues de CO2 dans l'atmosphère ont été mises en œuvre par Charles Keeling en 1958 à Mauna Loa, à Hawaï. Cette station fournit le plus long enregistrement continu du CO2 atmosphérique. Actuellement, les niveaux atmosphériques de CO2 sont évalués à des centaines de stations de surveillance à travers le monde. Pour les périodes avant 1958, le taux de CO2 dans l'atmosphère sont déterminées à partir des analyses des bulles d'air piégées dans les carottes de glaces polaires.

    Ce que nous observons, c'est que à l'époque pré-industrielle au cours des 10.000 dernières années, le CO2 a été relativement stable, autour de 275 à 285 ppm. Au cours des 250 dernières années, les niveaux de CO2 dans l'atmosphère ont augmenté d'environ 100 ppm. Actuellement, la quantité de CO2 dans l'atmosphère augmente de 15 gigatonnes par an.



    Les humains émettent 26 gigatonnes de CO2 par an

    Les émissions mondiales de CO2 sont calculées à partir des statistiques internationales de l'énergie, tabulation charbon, lignite, tourbe, et la production de pétrole brut par nation et par an. Cela signifie que nous pouvons calculer la quantité de CO2 que nous émettons non seulement au cours des dernières années, en utilisant les données des Nations Unies, mais aussi d'estimer les émissions de CO2 des combustibles fossiles depuis 1751 en utilisant les statistiques énergétiques historiques. Ce que nous avons constaté, c'est que les combustibles fossiles et les émissions de ciment ont continué d'augmenter, passant du taux actuel de 26 gigatonnes de CO2 par an.



    En d'autres termes, les humains émettent presque deux fois plus de CO2 que ce qui finit par y rester. La nature réduie notre impact sur le climat en absorbant une grande partie de nos émissions de CO2. La quantité de CO2 humaines laissées à l'air, appelée «fraction aéroportée», a oscillé autour de 55% depuis 1958.

    La détection de la signature de l'homme en CO2 atmosphérique

    Une confirmation supplémentaire que la hausse des niveaux de CO2 sont dues à l'activité humaine vient en analysant les types de CO2 présentes dans l'air. L'atome de carbone possède plusieurs isotopes différents (nombre différent de neutrons). Carbone 12 a 6 neutrons, le carbone 13 a 7 neutrons. Les plantes ont un ratio C13/C12 inférieur à celui de l'atmosphère. Si la hausse du CO2 atmosphérique provient des combustibles fossiles, la C13/C12 devrait être en baisse. En effet, c'est ce qui se produit (Ghosh 2003) et la tendance est en corrélation avec l'évolution des émissions mondiales.



    http://www.skepticalscience.com/Are-humans-too-insignificant-to-affect-global-climate-intermediate.htm
    avatar
    PassionMétéo
    Microrafale
    Microrafale

    Saison : Néant
    Sexe : Masculin Messages : 3176
    Date d'inscription : 10/01/2013
    Age : 22
    Matériel : Nostalgie et Désarroi
    LocalisationForbach
    Humeur Humeur : En attente d'un miracle.

    Re: Les humains sont ils trop insignifiants pour affecter le climat global ?

    Message  PassionMétéo le Sam 5 Oct - 13:01

    L'article date un peu donc les chiffres de 2012 sont : 34,466 Gt de CO2.

    http://cdiac.ornl.gov/ftp/ndp030/global.1751_2010.ems

    Parfois c'est aussi mesuré en masse carbone, donc une tonne de CO2 = 0.273 tonne de carbone.

      La date/heure actuelle est Mar 17 Juil - 5:59