Forum consacré à la météorologie, à la climatologie et à la photographie

Bienvenue sur les forums de Climate Data et bonne visite ! N'hésitez pas à visiter le site http://climatedata.e-monsite.com/    

    Que représentent les émissions humaines de CO2 par rapport aux émissions naturelles ?

    Partagez
    avatar
    PassionMétéo
    Microrafale
    Microrafale

    Saison : Néant
    Sexe : Masculin Messages : 3176
    Date d'inscription : 10/01/2013
    Age : 22
    Matériel : Nostalgie et Désarroi
    LocalisationForbach
    Humeur Humeur : En attente d'un miracle.

    Que représentent les émissions humaines de CO2 par rapport aux émissions naturelles ?

    Message  PassionMétéo le Lun 30 Sep - 15:35

    L'argument sceptique :

    Les émissions humaines sont un minuscule% des émissions de CO2 naturelles.
    "Les océans contiennent 37 400 milliards de tonnes (Gt) de carbone en suspension, la biomasse des terres a 2000-3000 GT. L'atmosphere contient 720 milliards de tonnes de CO2 et les humains contribuent seulement à 6 GT de charge supplémentaire sur cet équilibre. Les océans, les terres et l'atmosphere échangent du CO2 en continu de sorte que la charge supplémentaire par l'homme est incroyablement petit. Un petit changement dans l'équilibre entre les océans et l'air provoquerait une hausse beaucoup plus sévère CO2 que ce que nous pourrions produire. "(Jeff Id)


    Le cycle naturel ajoute et supprime du CO2 afin de garder un équilibre, les humains ajoutent du CO2 supplémentaire sans rien enlever.

    Avant la révolution industrielle, la teneur en CO2 dans l'air est restée relativement stable depuis des milliers d'années. Le CO2 naturel n'est pas statique. Il est généré par des processus naturels, et absorbé par d'autres.

    Comme vous pouvez le voir sur la figure 1, les émissions de carbone des terres et de l'océan restent à peu près en équilibre et l'ont fait depuis longtemps - et nous le savons parce que nous pouvons mesurer les niveaux historiques de CO2 dans l'atmosphère à la fois directement (dans les carottes de glace) et indirectement (à travers un proxy).



    Mais considérez ce qui arrive quand plus de CO2 est libéré de l'extérieur du cycle naturel du carbone - en brûlant des combustibles fossiles. Bien que notre production de 29 gigatonnes de CO2 est minuscule par rapport aux 750 gigatonnes se déplaçant à travers le cycle de carbone chaque année, il ajoute que la terre et l'océan ne peuvent pas absorber tout le CO2 supplémentaire. Environ 40% de ce CO2 supplémentaire est absorbée. Le reste demeure dans l'atmosphère, et en conséquence, le CO2 atmosphérique est à son plus haut niveau en 15 à 20 millions d'années (Tripati 2009). (Un changement naturel de 100ppm prend normalement entre 5.000 et 20.000 ans. L'augmentation récente de 100 ppm a pris seulement 120 ans).

    Les émissions de CO2 humaines perturbent l'équilibre naturel du cycle du carbone. Le CO2 d'origine humaine dans l'atmosphère a augmenté d'un tiers depuis l'ère pré-industrielle, amenant à la création d'une force artificielle d’augmentation des températures mondiales qui est le réchauffement de la planète. Alors que les combustibles fossiles provenant de CO2 est une très petite partie du cycle global du carbone, le CO2 supplémentaire est cumulatif parce que le puit du carbone naturel ne peut pas absorber tout le CO2 supplémentaires.

    Le niveau de CO2 dans l'atmosphère est mise en place, le CO2 supplémentaire est produit par la combustion des combustibles fossiles, et qui s'accumulent s'accélère.

    La confirmation supplémentaire que la hausse des niveaux de CO2 sont dues à l'activité humaine provient de l'examen du rapport des isotopes de carbone (par exemple des Atomes de carbone avec des nombres différents de neutrons) présents dans l'atmosphère. Le carbone 12 a 6 neutrons, le carbone 13 a 7 neutrons. Les plantes ont un ratio C13/C12 inférieur à celui de l'atmosphère. Si la hausse du CO2 atmosphérique provient de combustibles fossiles, la C13/C12 devrait être en baisse. En effet, c'est ce qui se passe (Ghosh 2003). Le ratio C13/C12 est en corrélation avec l'évolution des émissions mondiales.



    http://www.skepticalscience.com/human-co2-smaller-than-natural-emissions-intermediate.htm

      La date/heure actuelle est Mar 24 Avr - 8:28