Forum consacré à la météorologie, à la climatologie et à la photographie

Bienvenue sur les forums de Climate Data et bonne visite ! N'hésitez pas à visiter le site http://climatedata.e-monsite.com/    

    Est-ce que la température est représentative du temps ressenti?

    Partagez

    Fantomon
    Cumulus congestus
    Cumulus congestus

    Saison : Printemps
    Sexe : Féminin Messages : 533
    Date d'inscription : 04/02/2013
    Age : 17
    Matériel : Thermomètres surtout
    LocalisationParis
    Humeur Humeur : Bof, veut que Rafa gagne et le chaud aussi

    Est-ce que la température est représentative du temps ressenti?

    Message  Fantomon le Jeu 28 Fév - 14:57

    Doctorat de climatologie: Est-ce que la température et la température moyenne sont-elles réellement représentatives du temps ressenti?
    Aux vacances de Pâques 2012, ma mère grelottait avait froid alors que les températures étaient dans les normes et les nuits étaient même plutôt douces pour la saison. Mais il y avait du vent d'ouest frais et un temps très mitigé et il pleuvait souvent (Averses), pourtant sur le mois la température est dans la norme.
    Autre exemple, on a moins froid parfois à -10°C sec sans vent qu'à +5°C sous la neige fondue et le vent de nord qui souffle fort, inversement un 30°C humide est bien plus insupportable qu'un 35°C sec. Mais tout ça, ce n'est que pour les organismes et en théorie, l'eau gèle à 0°C (Conditions normales) et bout à 100°C enfin quand celle ci pure descend à 0°C.
    Ce n'est pas pour rien que les Québécois utilisent l'humidex et la windchill, indices de chaleur et de froid basés sur l'humidité et le vent. Météo France, elle parle de température ressentie au vent surtout pour le froid, mais en même temps on se base trop sur l'être humain et on oublie que peu importe le ressenti, la température reste la même et physiquement il y a toujours deux fois plus d'énergie calorique dans l'air entre 273,15°C et 0°C. Ainsi, vous pouvez vous amuser à vous cailler sans risquer de congeler et la nature ne gèle pas avec 1°C et un fort vent humide, à noter que le vent aide le froid à pénétrer l'organisme et l'humidité aide le chaud à nous atteindre.
    D'une part, nous avons la température instantanée dont nous avons parlés (Moi j'ai déjà eu plus chaud à 25°C à Paris pollué qu'à plus de 30°C aux Moutiers avec du vent sec), il y a un autre température qui n'est pas représentative, la température moyenne.
    En général, on utilise maximale+minimale de la journée /2 mais parfois on fait horaire, 4 fois par jour comme les allemands ou toutes les minutes comme certaines stations amatrices, mais en général l'ONM utilise les extrêmes journaliers, or par exemple la maximale peut être atteinte pendant quelques minutes et la minimale pendant toute la journée et inversement, ce qui "fausse" en partie, ensuite la moyenne n'est pas représentative sur un mois pour la raison, exemple: Mars 1955 a connu une chaleur exceptionnelle une semaine mais que du froid sinon et est un mois très froid malgré les 29,4°C de Bourges le 25, inversement, Avril 2009 n'a pas dépaxsé les 22°C de Tx à Montsouris pour 3°C environ d'excédent ce qui le place dans les top 5 des plus chauds ou 10 sur 250 ans. Les moyennes ne sont pas si représentatives que ça du ressenti donc mais physiquement le sont également plus ou moins.

    Je pense que donc les températures ne sont pas très représentatives de ce que vivent l'être humain, qu'elles soient instantanées ou moyennes. Ainsi, pour les températures

    On peut donc dire que les températures ne sont pas représentatives du corps humain, du ressenti au quotidien et même pour la nature. La température n'est qu'une grandeur mais il y a d'autres facteurs.
    Déjà, moi je croyais toujours qu'à 20°C on enlevait le pull, mais en fait souvent quand on disait qu'il faisait 20°C, c'était abrités dans les rues de Paris, ou alors au soleil (On dit que le fond de l'air est frais), or il ne fait que 15°C ou 17°C dit METEO (Comme disait mon cher père) mais avec le soleil, on avait bien chaud, pour l'eau par contre la température est plus représentative quand on se baigne moi j'ai mes limites 20°C/40°C disons dans l'eau car l'eau est un liquide. Mais revenons à notre thèse, par une température lourde, orageuse de 30°C, on crève de chaud puis orage, 20°C, pluie, fraicheur, vent, on a bien plus frais que le jour à 15°C ensoleillé. Après il y a donc une question d'habitude on est plus résistant au chaud en fin d'été et au froid en fin d'hiver.
    Autre exemple: à 30°C en Bretagne avec du vent, on a l'air qu'il fait 25°C alors qu'à Paris quand il fait son 25°C lourd, on a l'air d'avoir plus chaud, et c'est bien plus insupportable pour le corps, aussi un 30°C sans vent tout court sera bien plus dur à supporter surtout si humide.
    Pour le froid, la température est absolument peu représentation, des gens trouvent qu'un -10°C sec sans vent est bien plus supportable qu'un 1°C humide venteux, voilà pourquoi le froid québecois voire arctique/antarctique est si invivable, froid+humidité+vent ce qui fait que le ressenti a déjà dépassé les -100°C en Antarctique même si le record n'est "que" de -89°C. C'est ainsi que le conditions météorologiques jouent beaucoup sur l'effet de la température sur le corps humain et sur la nature aussi. Ma mère avait froid les nuits d'Avril 2012 avec 10°C au petit matin elle disait que c'est du jamais vu, c'était vent+humidité et l'habitude des Avril estivaux.
    Pour les températures, aussi elles ne sont pas du tout représentatives puisque prises dans des conditions inhumaines dans des endroits déserts, ainsi le jour du 15°C il pouvait faire 20°C dans la rue où j'étais, il y a aussi les micro climats, les lieux différents, par exemple on n'homologue que les records pris en synop et c'est bête car ça n'est pas du tout représentatif. Le nombre de fois où je pensais 30°C et où il ne faisait que 25°C car Montsouris n'est pas une rue de Paris. Ainsi, en cas de temps extrêmes, dans les micro climats, les humidex/windchill peuvent devenir dangereux même si on n'annonce que des valeurs sans danger.
    Autre point donc, l'habitude, l'été 2004 a été vu comme l'été pourri comme 2007 alors que 2004 est plutôt chaud et 2007 a été correct selon moi, juste que thermiquement ça passait, mais les précipitation élevées et le faible ensoleillement et la breveté des coups de chaud avec des longues périodes de temps moyen (Un peu comme Avril 2012), les gens se basent trop sur l'an dernier et les dernières années. Les températures moyennes sont peu représentatives rien que d'une journée, car les extrêmes peuent durer quelques minutes enfin on peut y remédier avec les moyennes horaires, mais surtout les moyennes mensuelles ne donnent pas la journée "type". C'est bon pour l a nature par exemple (Pousse des arbres, sécheresse mensuelle) mais elles ne donnent en rien le ressenti, je rappelle qu'Août 2003 à Paris a été moins chaud que Juillet 2006, pourtant bien moins terrifiant (Txx plus basse qu'en août 2012) et 2011 l'année la plus chaude de loin a connu un des Juillet les plus frais. La moyenne reste un bon moyen pour la nature et pour avoir un indice mais ne prend rien en compte pour le ressenti, deux endroits à même moyenne peuvent être très différents.
    Autre chose, parler de "norme" mensuelle n'est pas juste comme terme, car il n'y a pas de réelle norme, alors il faut prendre une période de référence et qui ne bouge pas. Les moyennes sont donc peu représentatives et une évolution des moyennes trentenaires peut être juste due à un/des mois exceptionnels ou des périodes de chaud toujours à cette période de l'année.

    Par contre, la température permet de savoir en valeur absolue de l'énergie dans l'air et les relevés dans les abris normalisés permettent de se faire une idée des climats et des différences relatives entre les endroits, les températures servent beaucoup dans la vie quotidienne car l'être humain regarde trop son nombril, mais la température change tous les mètres selon les endroits notamment dehors et de nombreux facteurs changent la température elle même comme les trous à froid, la température peut aussi savoir si l'eau (Non salée) va geler, et si certaines plantes peuvent pousser et si certaines réactions chimiques vont avoir lieu. Ca permet d'avoir une idée de la chaleur qu'il fait et on peut adapter en fonction de là où on est, de plus c'est une grandeur facile à mesurer: un simple thermomètre. On peut toujours estimer la température car on sent l'énergie, donc ça reste une valeur relativement fiable bien à utiliser surtout pour les débutants mais pas assez pour les pros. La température alimente la passion des chiffres, des records, et permet de rendre la météo accessible à tout le monde. La température permet d'être renseigné et de savoir que si on la ressent différement c'est juste le corps, une eau pure à température négative au niveau de la mer sera toujours à l'état solide et à 0°K, tout est à l'état solide.
    Pour les températures moyennes, d'utiliser les extrêmes permet de simplifier et d'avoir une sorte de moyenne matin/après midi, et puis il y a des méthodes horaires plus proches de la réalité, mais elle gardent une représentativité pour la nature surtout avec l'aide des précipitations et permet de classer les mois par moyenne pour avoir une idée et ça permet de savoir à quel point les coups de chaud et de froid ont pesé sur la moyenne, de plus on peut appliquer des coefficients, et c'est passionnant de connaitre les moyennes, c'est un jeu de s'amuser à comparer, ça permet de clouer le bec aux gens qui se plaignent d'avoir connu une période pourrie en leur disant qu'en moyenne c'était pas froid.

    Néanmoins, les températures actuelles et moyennes ne sont pas assez représentatives du temps ressenti car il existe trop de facteurs qui influent tout ça d'où mes idées d'améliorer les barèmes.

    Moi, mon idée pour les températures instantanées est déjà en partie réalisée puisque de plus en plus de gens renseignent le ressenti, mais pas assez les prévisions même si un bon météorologue peut calculer, ça serait de prendre en compte tous les facteurs à la fois (Vent/Pression/Ensoleillement/Précipitations/Couverture nuageuse/Environnement/Température/Humidité) pour le ressenti humain mais qu'il faut aussi se baser sur tous les grands facteurs physiques pour les autres espèces, les plantes, et mettre des relevés de température partout et pas seulement aux normes MF, souvent dans Paris on crève de chaud avec des T°C pas si chaudes à cause de l'effet urbain ou localement près d'un bâtiment, ensuite pour que la température soit plus représentative, que les stations officielles ne soient pas dans des conditions impossibles, on nous annonce 25°C à Paris on a 30°C dans pas mal de rues et 45°C au soleil, mais ça personne n'en parle, en Mars on peut bronzer et avoir des coups de soleil par 0°C en étant en T Shirt par 25°C au soleil comme moi en Mars 2005 (Mais je n'ai jamais de coups de soleil). Aussi le froid avec précipitations comme au Québec est encore pire, la neige gèle le corps très vite. Autre chose: l'air à 20°C est parfait pour moi mais l'eau c'est ma limite de baignade avec 40°C, à 40°C dans l'air on crève de chaud.
    En gros, il faut garder pour la physique la température pure mais pas forcément dans les conditions précises, sauf pour comparer car une station au soleil à Paris sera plus chaude qu'à l'ombre à Marseille, mais je parle des températures sous abri mais on doit mettre des relevés un peu partout, près des murs, au sol (Déjà fait), dans les rues, entouré de bâtiments, en pleine forêt, ce qui permettrait de mieux se rendre compte le ressenti et se baser aussi sur les autres facteurs comme le vent et l'humidité.

    Pour les températures moyennes, je pense qu'utiliser les médianes, différentes méthodes et aussi utiliser les autres valeurs dites pour les températures, aideraient bien pour caractériser un climat, néanmoins une température moyenne reste une température moyenne et ça reste important pour la physique, la pousse des arbres (Même s'il y a des autres facteurs et je m'oppose aux Kerguelen en climat polaire à 49°S juste car pas d'arbres et été trop froid car l'hiver y est trop doux), par exemple en France les feuilles tombent quand la Tm tombe en dessous de 10°C. Mais un été chaud et gris et pluvieux (Flux de SO perturbé) paraît pourri (Cas de 2004). L'ensoleillement augmente le ressenti, la pluie le diminue. Les médianes sont utiles car des mois comme Juin 2011 frais la plupart du temps qui terminent à Paris avec un bon excédent à cause d'un gros coup de chaleur, il ne faut pas oublier ça.
    Je propose donc d'utiliser différentes façons pour calculer les moyennes et les ressentis moyens et se servir des médianes pour avoir une journée, un moment type mais en même temps relativiser un été "pourri" qui n'est pas forcément frais et donc mauvais pour la nature. Je proposerai un indice global basé sur un tas de valeurs et notamment la nature. Et ne pas oublier/négliger les microclimats, qui sont importants et ne pas que se baser des abris. Février 2012 a été exceptionnellement froid alors qu'en deuxième quinzaine on a battu des records de douceur, Janvier 1971 idem. Il faudrait séparer donc la température moyenne et le ressenti global et la journée type, on dit été 2007 pourri, non dans les normes et variable. Il faut aussi se baser sur les années précédentes et pas que les moyennes et sur les mois précédents, les gens confondent, c'est Mars 2012 l'exception et Avril 2007 et pas Avril et l'été qui ont suivi. Et se baser sur des évènements rares tout en n'oubliant pas qu'ils ne peuvent que durer 1 jour mais qui peuvent marquer.

    Que ce soit donc pour les températures instantanées et les moyennes, ne négligeons et ne méprisons pas les amateurs, les thermos car ils représentent la température et en partie le ressenti humain dans des endroits précis, il faut pouvoir se servir de pas pal d'indices pour avoir plus d'informations car de simples données sont trop vagues (Comme l'exemple de la Bretagne Sud qui a des faux airs de littoral basque ou med pour la végétation), et pas du tout représentatives donc on trouve des méthodes représantatives car on ne vit pas dans des abris météo et annuler les records juste pour ça est injuste.
    Les moyennes doivent être améliorées pour que le ressenti soit plus pris en compte, c'est comme la moyenne générale en classe et je pense qu'on devrait aussi prendre en compte les localités qui peuvent avoir connu un meilleur mois, l'été 2007 en Bretagne m'a paru plus agréable que les étés suivants. Je propose donc que les médianes soient prises en compte et bien plus de paramètres, et d'être bien plus complets sur la cimatologie.
    Donc oui, les températures sont représentatives à peu près du ressenti mais sont avant tout des valeurs physiques or le corps humain est hyper complexe tout comme la nature, et surtout l'énergie (Chaleur) est irrégulièment répartie (Voir les grottes glaciaires et les ilots urbains) et les facteurs extérieurs comme le vent et l'humidité ne sont pas toujours pris en compte, et donc il faut améliorer ce système via des indices plus pointus et ne pas négliger les relevés dans des endroits dits incorrects car ils sont ressentis.
    Et les moyennes sont aussi représentatives à peu près mais il y a tellement de facteurs et ce ne sont que les moyennes des extrêmes journaliers. Voilà le bilan qui montre donc qu'il y a encore des limites en terme de climatologie et de biométéorologie et surtout on ne peut pas se limiter à des simples chiffres.


    _____________________________________________

    avatar
    Acrid33
    Gentille administratrice
    Gentille administratrice

    Saison : Printemps-Eté
    Sexe : Féminin Messages : 3498
    Date d'inscription : 06/01/2013
    Age : 29
    Matériel : Nikon D3100
    LocalisationVillenave d'Ornon (33)
    Humeur Humeur : Estivale :D :D :D :D

    Re: Est-ce que la température est représentative du temps ressenti?

    Message  Acrid33 le Jeu 28 Fév - 15:06

    Pense à "aérer" tes textes par contre, car c'est intéressant mais en gros pavé comme ça c'est un peu indigeste... Rolling Eyes


    _____________________________________________

    Vive les ambiances et les ciels atlantiques, les flux de Sud-Ouest, les ambiances tropicalement convectives et Super Patate !
    -- Amoureuse inconditionnelle de la Nature, et surtout de l'océan, de la pignada et des grands espaces --


    L'année 2014 à Bordeaux-Mérignac :
    Tmm : 15,0° (+1,2°) / Extrêmes : -4,3° le 29/12 & 35,3° le 17/07 / Cumul RR : 990,5 mm (+4,9%) / Soleil : 2119,3 h (+4,1%)
    Gelée : 7 jours / Tx>25° : 83 jours / Tx>30° : 10 jours / Orages : 43 jours / Rafales>57 km/h : 42 jours (max : 102,6 km/h le 28/02)

    L'année 2014 au Cap-Ferret :
    Tmm : 15,7° (+1,5°) / Extrêmes : -3,1° le 29/12 & 38,0° le 17/07 / Cumul RR : 898,9 mm (+20,7%) / Soleil : 2346,3 h (+7,4%) / Gelées : 3 jours
    Tx>25° : 71 jours / Tx>30° : 5 jours / Orages : 25 jours / Rafales>57 km/h (>100 km/h) : 92 jours (13 jours) (max : 142,6 km/h le 03/03)

    Fantomon
    Cumulus congestus
    Cumulus congestus

    Saison : Printemps
    Sexe : Féminin Messages : 533
    Date d'inscription : 04/02/2013
    Age : 17
    Matériel : Thermomètres surtout
    LocalisationParis
    Humeur Humeur : Bof, veut que Rafa gagne et le chaud aussi

    Re: Est-ce que la température est représentative du temps ressenti?

    Message  Fantomon le Jeu 28 Fév - 15:29

    Ok, merci quand même j'y avais passé 4h une nuit, je suis content que ça t'intéresse.


    _____________________________________________


    Contenu sponsorisé

    Re: Est-ce que la température est représentative du temps ressenti?

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 15 Déc - 8:27